Former

Entre théories du complot et désinformation : quelles clés pour lutter ?

Théorie du complot, complotisme, théories alternatives. Si les chercheurs et intellectuels ne s’accordent pas toujours pour qualifier ce type de récit, il semble possible de s’accorder sur une définition assez large, considérant le complot comme « un récit historique qui se prétend cohérent et cherche à démontrer l’existence d’un complot entendu comme le fait qu’un petit groupe de gens puissants se coordonne en secret pour planifier et entreprendre une action illégale et néfaste affectant le cours des événements » (Peter KNIGHT, Conspiracy Theories in American History : an Encyclopedia (2003).

Dès lors, plusieurs interrogations restent en suspens : comment identifier un complot ? Comment et pourquoi y faire face ? Doit-on seulement réfléchir à la déconstruction du complot ou proposer une méthode pour analyser des faits et des événements ?

 


Le complot
 

Reptiliens, Illuminati, Nouvel Ordre Mondial, francs-maçons, autant d’organisations secrètes aujourd’hui invoquées par certains adolescents pour justifier l’existence d’une version alternative à la version officielle.

A l’heure d’internet et des réseaux sociaux, le repérage et le traitement des théories complotistes apparaissent plus que jamais comme un enjeu pédagogique majeur. Si la remise en cause de la parole de l’adulte, qu’elle prenne une forme institutionnelle (l’Etat, l’établissement) ou personnelle (les parents, les enseignants), fait partie intégrante du développement de l’adolescent, force est de constater que les canaux de diffusion des contenus dits alternatifs se multiplient et perturbent tant ils semblent, pour certains jeunes, LA vérité.

Pourquoi une formation sur les théories du complot ? 

C’est justement pour réfléchir aux réponses possibles à apporter aux adolescents qu’a été pensée cette formation. Sans jamais proposer une solution unique, une sorte de guide « prêt-à-l’emploi », cette journée est envisagée comme une mise en pratique d’outils pour débloquer le conflit et amener les élèves à s’interroger, voire à accepter la version officielle tout en la critiquant.

Pour travailler toutes ces questions, la formation sera découpée en deux temps :

  • Une phase théorique sur le complot permettant de s’interroger sur son apparition, sa structuration et son impact.
  • Une phase pratique visant à comprendre la construction d’un complot étape par étape et les outils pour tenter de le déconstruire.

Tous ces aspects seront abordés lors d’une journée de formation organisée et animée par la DANE de Dijon. Cette nouvelle offre de formation se décline dans les quatre départements (les lieux précis sont encore à définir) :

  • Dpt 21 = 20/03/2018
  • Dpt 58 = 16/03/2018
  • Dpt 89 = 17/05/2018
  • Dpt 71 = 27/03/2018

N’hésitez pas à vous inscrire au PAF, il est encore ouvert jusqu’au 27 septembre !

 

Article écrit avec la collaboration de Yohann Jambu.

Une réflexion au sujet de « Entre théories du complot et désinformation : quelles clés pour lutter ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.