Contenu pédagogiqueOutilProjets pédagogiques

Jouer avec la grammaire et la programmation : c’est possible ?

On oppose souvent de manière un peu artificielle les sciences et techniques aux lettres et aux sciences humaines. Une distinction parfois nécessaire mais qui mériterait d’être regardée d’un peu plus près.

A la DANE de Dijon, on n’aime pas trop les frontières artificielles mais on aime bien les petits défis.
Alors, on s’est mis en tête de faire rimer grammaire et création numérique. Mieux ! On veut utiliser Scratch et faire réaliser ce projet aux élèves!

  • parce Scratch est l’outil qu’utilisent le plus les professeurs et les élèves pour s’initier à la programmation ;
  • parce que c’est interdisciplinaire et que réunir les disciplines, c’est un meilleur moyen d’apprendre et de faire résonner les connaissances et compétences entre elles ;
  • parce que ce genre de projet , c’est stimulant pour l’esprit ;
  • parce qu’on pourra réfléchir en petits groupes ;
  • parce qu’il y a mille manières d’arriver au résultat et qu’on utilise ainsi toutes les formes d’intelligence ;
  • parce que c’est tout de même super rigolo !

Énoncé du problème : Je veux créer un petit jeu, capable de compter mes points et qui me soumette au jeu de la reconnaissance des classes grammaticales. Au bout de 5 erreurs. la partie s’arrête !

On décompose avec les élèves le gros problème en questions plus petites et plus faciles à résoudre une par une :

  • Comment fait-on pour compter les vies restantes ?
  • Comment le programme sait-il qu’un mot appartient à telle ou telle classe grammaticale ?
  • Comment tirer un mot au hasard ?
  • Etc…

Voilà un exemple de ce que ça peut donner:

Bien entendu, ce sont les élèves qui auront établi les listes de mots. Une bonne occasion de réviser et de renforcer certaines connaissances.

Vous excuserez ici le profane en programmation informatique qui a commis ce code (visible à cette adresse) et on compte sur vous pour l’améliorer : c’est adaptable, réutilisable et modifiable à l’infini ! C’est même tout l’intérêt de la chose que de faire s’en emparer vos élèves : modifier, bidouiller, se tromper, corriger… c’est apprendre !
Et puis, si ça vous tente d’en faire autant mais que vous n’osez pas vous lancer, la DANE propose une formation au PAF cette année sur la programmation et la pédagogie de projet. Les conseillers numériques de la DANE peuvent aussi vous accompagner et vous guider sur demande.

Crédit photo CCO creativ Commons Pixabay insspirito

12 réflexions au sujet de « Jouer avec la grammaire et la programmation : c’est possible ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.