AcadémiqueContenu pédagogiqueFormerInformation

Journée de formation des formateurs de la DANE

Jeudi 17 janvier, la DANE a animé une journée de formation pour les formateurs qui œuvrent à ses côtés. Ils étaient 17 à nous rejoindre pour une journée qui s’est déroulée dans la bonne humeur :o)

Programme de la journée :

I) Intervention de Catherine Grataroli

Thème : Communication verbale et paraverbale quand on est formateur

Ce qu’il faut retenir de cette intervention (cette synthèse s’appuie sur le diaporama de l’intervenante).

1 – Les questions à se poser avant de construire sa formation

Quel contexte ? Quel objectif ? quel message-clé ? Quel public ? Quelle durée ? quel matériel ?

2 – Devant son public

Établir le contact et maintenir l’attention du public.

  • Ne pas oublier de faire des feed-back qui permettent de contrôler la compréhension.
  • S’adapter à son public (registre de langage…).
  • Maintenir l’attention, c’est aussi choisir des mots forts (par exemple, des verbes d’action).

Quels types de mots choisir ?

  • des mots d’acquiescement : oui, bien sûr, tout à fait, je comprends…
  • des mots évocateurs : rouge coquelicot
  • des mots précis : au lieu de dire “bientôt”, dire “vendredi”
  • les mots de votre interlocuteur
  • des mots positifs, valorisants, rassurants…

Lesquels bannir ? Bannir les mots négatifs !

  • Les expressions qui mettent en doute la parole de l’autre
  • Les appels à la confiance
  • Les expressions qui sèment le doute
  • Les jugements personnels
  • Les excuses
  • Les expressions qui engendrent l’agressivité
  • Les exagérations…

Votre langage

  • Bannir (essayer :o)) les tics de langage et les mots parasites (voyez-vous… euh…)
  • Parler au présent et pas au conditionnel
  • Soyez attentif : à votre voix, à votre ton, au volume, l’articulation et au débit
  • Appuyez sur les mots forts

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Et la communication non verbale ?

  • votre visage : regard, sourire, mimiques…
  • votre corps : démarche, posture, gestuelle, “micro-gestes” (comme faire tourner une mèche de cheveux avec ses doigts), main et poignée de main, bras (les utiliser en parlant)
  • éviter de manipuler des objets comme un stylo qui pourrait déconcentrer votre public

Quels supports ?

  • le diaporama : la DANE a écrit trois articles à ce sujet
  • les notes (ne pas tout écrire pour ne pas être tenté de tout lire)
  • investir l’espace (mais ce n’est pas toujours possible)

 

II) Défi en équipe

Pour clore cette intervention et impliquer chacun dans une restitution des différentes notions abordées, nous avons demandé aux participants de s’organiser pour produire une synthèse en petits groupes en utilisant un outil numérique autre que le diaporama. Nous avons eu ainsi, au bout de 45 minutes, un jeu de plateau et questions qui s’appuyait sur Genial.ly, une vidéo réalisée avec l’outil Powtoon, un quiz vidéo s’appuyant sur EdPuzzle, un jeu de questions/réponses réalisé avec Scratch et un quiz avec Kahoot.

Nous avons ainsi pu voir qu’il est possible de créer rapidement des outils numériques exploitables et pertinents en peu de temps : l’essentiel est de connaître les possibilités de chaque outil et ces temps de co-construction sont très propices à ces partages.

 

Les tutos de la DANE :

Les tutos sélectionnés pour vous :

  • Edpuzzle :

  • Kahoot : par ici !

 

III) World Café “Nos formations m@gistère”

Déroulement :

Les participants se sont répartis sur les quatre tables avec un rapporteur (volontaire) qui reste en place pour répondre à quatre questions (4 X 10 min) :

  1. Comment engager le participant à réaliser les activités proposées sur nos parcours hybrides ?
  2. Quels sont les freins à son engagement ?
  3. Quelle posture doit adopter le formateur ?
  4. Comment construire des activités engageantes pour le participant ?

Ensuite, on tourne mais on ne reste pas avec les mêmes personnes. La synthèse collaborative des échanges est présentée ci-dessous :

Il est à noter que ce type de format d’animation est adapté pour construire une culture commune à partir de connaissances que les participants ont déjà ou construisent ‘en direct’. Ainsi, toutes les réflexions émises ou partagées lors de ce temps de travail étaient plus ou moins connues de chacun mais cela a donné l’occasion de les recenser, de les structurer et de les mettre en perspective.

En savoir plus sur ce type d’animation : par ici !

La journée, qui s’est voulue participative, s’est terminée sur un tour de table des bonnes résolutions ! être plus réactif aux questions des participants, enrichir d’avantage la partie distancielle de nos formations etc. Nous ferons le point en fin d’année à l’occasion du bilan de notre paf ! ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.