Non classéProjets pédagogiquesYonne

L’affaire Caïus : Angles de Vue au collège de Philippe Cousteau de Brienon

Dans le cadre de leurs cours de français et de l’EMI (Education aux Médias et à l’Information), les élèves de la classe de 5A du collège de Brienon-sur-Armançon ont pour mission de réaliser un parcours de visite guidée du site gallo-romain d’Escolives Sainte-Camille. Et quoi de mieux que l’étude de L’affaire Caïus de Henry Winterfeld, qui traite de la même période historique ?

Le projet Angles de vue a été présenté aux élèves dès décembre : le but et les objectifs visés leur ont été exposés, et le roman à lire distribué. Chaque semaine, les élèves retrouvent le professeur de français et le professeur documentaliste en salle de classe ou au CDI afin d’avancer sur leur travail.

Au programme : un questionnaire sur différents chapitres du livre et des recherches documentaires pour exploiter les connaissances acquises en 6ème sur la Rome antique. En parallèle, les élèves découvrent Guidigo, l’outil qui va permettre de créer le parcours du site archéologique et approfondissent leurs connaissances sur le droit d’auteur.

Arrive le 8 février pour découvrir le site gallo-romain d’Escolives. On en a parlé, on a vu des photos, on a pu l’imaginer à travers la lecture du roman, mais rien ne vaut le déplacement. Une visite générale du lieu est réalisée, suivie de deux ateliers pratiques : l’un permet d’en apprendre davantage sur l’écriture romaine (on utilise des tablettes de cire et des stylets, en écrivant notre prénom et notre âge en romain)  et l’autre sur la mode vestimentaire (cette fois-ci, on crée une fibule, qui permettait d’attacher les vêtements).

Après une pause déjeuner bien méritée, les élèves ont pu bénéficier d’un temps de travail pour mettre en forme les informations transmises lors de la matinée. Armés de leurs tablettes Sqool, ils ont pu prendre en photo des éléments qu’ils utiliseront dans leur parcours et ont pu poser diverses questions aux intervenants.

De retour au collège, il n’y aura plus qu’à utiliser Guidigo pour rentrer les données récoltées et créer pourquoi pas, des petits jeux à l’attention des visiteurs. Le travail est loin d’être encore fini, mais il est sur la bonne voie … Agrippa.

L.LEBUNETEL & A.SEVIC

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.