Continuité pédagogiqueNon classé

Éviter le chahut numérique dans une classe virtuelle

La plupart des classes virtuelles (CV) se passent très bien avec des élèves respectueux. Mais il arrive que des « perturbateurs » viennent interférer dans le déroulement de la classe virtuelle, directement par des interventions intempestives ou via le chat.
Quelques règles élémentaires peuvent éviter ce problème, à différents moments de votre classe virtuelle :

1 – En amont de la classe virtuelle

Il est utile de rappeler aux élèves les règles de la classe virtuelle CNED : on s’identifie avec son prénom, ou nom + prénom, en reprenant les usages de la classe, mais jamais de pseudos.
De même, il semble nécessaire de rappeler aux élèves que le lien « participant » est destiné seulement à la classe et qu’il ne doit pas être diffusé au-delà.

2 – Au début de la classe virtuelle

Les élèves (qui n’ont reçu que le lien « participant ») n’ont à leur connexion aucun droit d’intervention dans la CV (dans les paramètres de la session). C’est l’enseignant (modérateur) qui accorde des droits de présentateur, permettant aux élèves d’intervenir dans le chat ou avec leur micro. Ces droits sont révocables à tout moment : on peut couper le micro d’un élève, lui enlever les droits de présentateur (ce qui le rétrograde en participant), et même l’exclure de la Classe Virtuelle.
C’est donc à l’enseignant de gérer son espace de classe avec les outils de la classe virtuelle :

  • Il peut ouvrir directement les droits de présentateurs à tous les élèves et gérer ensuite les éventuels perturbateurs. Cela permet une grande liberté d’interaction aux élèves et lance rapidement la classe virtuelle.
  • Il peut faire un appel, et vérifier, à la voix ou à la caméra, qu’il y a bien le bon élève derrière le bon prénom avant de lui donner le droit de présentateur. C’est bien plus long et à refaire à chaque fois qu’un élève arrive (en cours de CV, s’il est déconnecté par exemple).
  • Il peut ne donner la parole qu’à la demande de l’élève. Cela hache beaucoup la CV et bride l’interaction avec les élèves.

La vidéo ci-dessous vous présente comment gérer les droits dans la classe virtuelle du CNED.


Gérer
les droits dans une CV CNED

3 – Pendant la classe virtuelle

Si des perturbateurs interviennent et qu’un rappel ne suffit pas :

  • Demander à l’élève, par la voix ou le chat, de mettre sa caméra pour vérifier qu’il est bien celui qu’il prétend. Sans caméra, on peut lui demander de parler pour reconnaître sa voix. S’il refuse ou met de la mauvaise volonté, ne pas hésiter à lui enlever rapidement ses droits.
  • Le « rétrograder » participant afin qu’il ne puisse pas interférer dans la classe virtuelle, ni par le micro, ni par le chat.
  • Le retirer de la session, s’il s’avère que c’est une personne extérieure à la classe qui vient juste pour gêner la classe.

La rapidité d’intervention doit être privilégiée . Souvent les autres élèves signalent les « trolls » dans le chat.

4 – Après la classe virtuelle

Informer l’équipe pédagogique afin de savoir si cela s’est déjà passé dans une autre CV de la classe pour essayer d’identifier le perturbateur, notamment savoir s’il fait partie de la classe ou pas.
Essayer de contacter les élèves «usurpateurs » par un autre biais pour gérer le problème
Si cela se produit, ne pas hésiter à réinitialiser les liens de votre classe virtuelle CNED (sur la page classe virtuelle du portail du CNED) car si le lien participant de votre CV est dans la nature, vous risquez d’avoir de plus en plus de perturbateurs.

5 – Un dernier conseil

Une classe virtuelle se gère plus facilement à deux. N’hésitez pas à demander l’aide d’un collègue ou d’un AED à qui vous donnez les droits de modérateur. Il pourra se concentrer sur les perturbateurs pendant que vous animez la classe virtuelle.

Si vous voulez plus d’informations sur la configuration et l’animation des classes virtuelles du CNED, vous avez ci-dessous un ensemble de ressources à votre disposition.

Webinaire de présentationFAQ - Accéder à la classe virtuelleFAQ - Animer une classe virtuelleFAQ - S'organiser en équipeRessources complémentairesGestion de classe à distance

Accéder à la classe virtuelle

Animer une classe virtuelle

S’organiser en équipe

Les ressources complémentaires

La DANE de Grenoble propose des tutoriels vidéo pour ces classes virtuelles : https://dane.web.ac-grenoble.fr/article/ma-classe-la-maison

La DANE de Lyon propose un mémo sur les usages et précautions d’emploi de l’outil de classe virtuelle et synthétise ces éléments sous forme d’infographie : http://dane.ac-lyon.fr/spip/Animer-une-classe-virtuelle

Gestion de classe à distance


Gestion de classe à distance

24 réflexions au sujet de « Éviter le chahut numérique dans une classe virtuelle »

  1. Bonjour,
    comment exclure définitivement un intrus dans une classe virtuelle, il va plus vite que moi pour se connecter à la session, et j’ai du couper carrément la classe virtuelle. Ça a beaucoup lésé mes élèves. Là je viens de réinitialiser mes liens d’accès, mais là prochaine fois certainement ils vont encore revenir
    Bien cordialement

    1. Bonjour,
      Vous ne pouvez pas ‘exclure définitivement’ un élève d’une classe virtuelle. Cependant, si la situation l’exige, je vous conseille de suivre les explications ci-dessus :
      1 – Couper toutes les possibilités d’interactions aux participants ;
      2 – Promouvoir les élèves reconnus au statut de présentateur.
      Ainsi, les indésirables ne pourront que ‘suivre’ le cours, sans possibilité d’interagir alors que vous pourrez toujours travailler avec vos élèves.
      Bien cordialement,
      J. Dubois

      1. Bonjour, quand vous dites couper toutes les possibilités d’interactions aux participants c’est donc dans la partie paramètres de session qu’il ne faut donner aux participants aucun droits : ni audio , ni vidéo , ni chat ? c’est bien cela ?

  2. et les “elèves” trolls qui se connectent avec des pseudos vulgaire , trés vulgaires, qui ne cessent de se reconnecter, malgré les multiple banissement????? de plus pourquoi les concepteurs de cet outil n’ont pas pensé à faire en sorte que les vrais élèves sélectionnés ne voient pas tout celà !!!! ce n’est pas compliqué de créer un groupe dans lequel on sélectionne les élèves et que seul ce groupe puisse intéragire avec l’enseignant, voir le tableau blanc etc … pourquoi avoir fait en sorte que directement les élèves ayant le lien puissent se connecter dans la salle principale????

    1. Je rejoins l’avis de David sur les limites de l’application CV . Pourquoi ne pas créer un groupe classe dans lequel les élèves entreraient avec un identifiant . Le lien permettrait d’entrer dans la session et l’intrus ne pourrait pas entrer dans le groupe pré constitué.

      1. Bonjour Marie-Pierre,
        En l’état actuel des choses, les élèves sont ‘invités’ aux classes virtuelle, sans compte individuel. Le basculement vers un autre fonctionnement n’est actuellement pas possible, vu le nombre d’acteurs concernés. La gestion des participants en jouant sur leur statut comme présenté dans l’article ci-dessus devrait permettre de limiter les perturbations.
        Bien cordialement

  3. On a eu le cas d’élèves intrus qui prennent le nom d’un élève de la classe absent… du coup, on ne se méfie pas mais ce n’est pas l’élève en question qui est derrière l’ordi !!

    1. La solution proposée dans cet article permet de juguler le problème. Les élèves ont les droits de présentateurs et les perturbateurs relégués au niveau de participant : ils peuvent rester dans la classe virtuelle (et suivre le déroulé si cela les concerne) mais ne peuvent plus agir (chat, audio et vidéo bloqués pour les participants). Cette relégation peut se faire ‘à la volée’ par l’enseignant.
      Bien cordialement,
      J. Dubois

    1. Bonjour madame,
      Je ne crois pas que cela soit possible. Le chat est effacé une fois que tous les participants ont quitté la classe virtuelle et donc vierge pour la suivante.
      Bien cordialement,
      Jacques

  4. Re-bonjour,
    lors de ma première classe virtuelle cet après-midi, j’ai dû naviguer en permanence entre mon appli Paint (pour écrire sur mon fichier) et la page de la classe virtuelle (pour gérer les demandes de parole), ce qui n’est pas très pratique.
    La solution est de rester sur l’onglet classe virtuelle et de modifier le fichier à l’écran avec les commandes situées en haut à gauche.
    Sauf que j’ai beau cherché, je ne vois pas comment changer la taille de la police pour le texte et j’en ai absolument besoin car elle est petite et en plus j’ai besoin d’écrire des exposants (donc avec une taille différente de la taille normale).
    Y a-t-il une solution ?
    Merci !

    1. Deux pistes pour répondre à votre question :

      • Vous pouvez utiliser le partage d’écran qui est accessible par le menu latéral droit dans l’onglet partager du contenu. Cela vous permet de choisir une application ou un écran à partager et donc d’utiliser l’application adaptée à votre besoin.
        La taille de la police est fixe mais chacun peut zoomer indépendamment pour gagner en lisibilité
    2. Maintenant, une classe virtuelle étant un temps d’interactions, il me semble plus pertinent de proposer des documents en amont pour pouvoir échanger avec les élèves soit sur leurs questions, soit vous posez des questions pour évaluer leur compréhension.
      En espérant avoir répondu à votre question, bien cordialement,
      Jacques

  5. oui c’est ce que je fais : j’ai mon fichier ouvert dans paint et dans l’onglet de la classe virtuelle je le partage; donc je peux écrire dessus (dans l’onglet classe virtuelle) mais les commandes d’écriture sont réduites et ne me permettent pas d’écrire du langage mathématique ou de faire des copier-coller de ce que j’écris.
    Et justement, j’écris en direct sur le fichier car j’écris ce que me proposent les élèves et on discute de leurs propositions.
    En tout cas, merci pour vos conseils;
    Bien cordialement

    1. En fait en cliquant ou double-cliquant sur le texte que vous avez écrit dans la CV avec la flèche bleue, vous allez pouvoir étirer les “angles” de votre texte et donc l’agrandir ou le retrecir à loisir 🙂

  6. Bonjour,
    en attribuant le role de présentateur à un élève, je pensais lui donner accès à son micro uniquement mais apparemment il a aussi accès à sa camera et je ne veux pas.
    Dans les paramètres de la session, j’ai pourtant juste coché audio …pas vidéo…
    Je suis obligée d’activer tous les micros et de les laisser gérer leur l’activation ou non de leur micro.
    En effet, dès lors que j’ attribue le rôle de présentateur, l’élève aura automatiquement accès à l’audio mais aussi à la caméra. Comment faire en sorte que la camera ne soit jamais accessible tout en ayant la main sur l’audio ?

    Merci de votre aide.

    1. Bonjour,
      Dans la configuration actuelle de la classe virtuelle proposée par le CNED? il n’y a pas de solution pour ne pas donner accès à la caméra aux présentateurs. La solution est alors de laisser les élèves en participants et de n’activer que les micros, qui fonctionne très bien tant que vous n’avez pas de perturbateur.
      Bien cordialement,
      Jacques

  7. Bonjour, je suis un collègue de Martinique référent numérique et enseignant d’EPS (oui les 2 sont compatibles 😉 tombant par hasard sur votre discussion.
    Je vous informe que le logiciel offre la possibilité de créer d’autres salles (dénommées groupe de travail) que la salle principale ceci par l’intermédiaire de l’icône “partager du contenu” et la rubrique groupe de travail . Par défaut 2 salles (groupe1 et groupe 2) sont créées (on peut créer jusqu’à 20 groupes)
    vous aurez ainsi la possibilité en cas d’intrusion de rapatrier vos élèves dans une salle secondaire inaccessible à l’intrus qui se retrouvera ainsi seul dans la salle principale , et privé de droit si vous désactivez chat, audio et vidéo pour tous. En effet, seul le modérateur peut ainsi déplacer les participants, y compris lui même bien entendu

    Cette fonctionnalité n’a pas été conçue pour cela à l’origine , mais elle est très pratique pour gérer les intrus.

    Un inconvénient cependant, tout participant dans un groupe obtient automatiquement le droit de présentateur donc possibilité d’audio, vidéo et partage d’écran ( c’est logique vu que cette fonctionnalité doit permettre à un petit groupe de travailler ensemble) , il appartient à l’enseignant de rappeler les règles de fonctionnement à sa classe et de demeurer vigilant.

    attention également au fait que lorsque vous accordez un droit de modérateur ou de présentateur à une personne, elle conserve ce droit s’il n’est pas désactivé avant de fermer sa classe virtuelle. Sinon, les personnes auront la possibilité d’ouvrir la classe avec accès vidéo , audio et partage, en votre absence

    Bonne réception

  8. Créer un groupe classe pourrait être la bonne solution pour gérer les perturbateurs. cela a très bien fonctionné dans mes classes de troisièmes pour éviter les intrus. Par contre dans ma classe de cinquième, certains élèves du groupe ont commencé à gribouiller le tableau. J’ai donc dû rapatrier tout le monde dans la salle principale pour gérer les perturbateurs en utilisant l’option participant/perturbateur mais cela nuit à la fluidité. Il est dommage qu’on ne puisse pas bloquer les droits dans les groupes comme dans la salle principale.

  9. Bonjour,
    Pour ma part, j’ai désactivé le chat mais et je les ai viré mais ils se reconnectaient sans cesse en choisissant les pseudos pour faire passer des messages. J’ai des copies d’écran pour avoir des traces et j’ai transmis à ma direction , je suis persuadée que c’était certains de mes élèves et peut être d’autres. J’ai même fait accéder au statut de présentateur un élève qui s’est fait passer pour un autre et après comment retirer le statut présentateur ? J’ai dû écourter ma session au final… Cela c’était très bien passé pour d’autres classes. Décevant, ce manque de contrôle de l’identité des élèves.

  10. Bonjour
    Aujourd’hui, j’ai rencontré un souci sur la classe virtuelle. Mes élèves étaient connectés comme d’habitude. Ils m’entendaient et me voyaient . Moi je les voyais sans les entendre !
    Par chat, les parents m’ont indiqué que leur micro était coupé …par moi. En effet mardi, j’ai cherché la manière de pouvoir par moment couper leur micro. J’a trouvé mais la demande est resté enregistrée et j’ai beau essayé de recliquer sur le même lien “désactiver les micros” cela ne les réactive pas pour autant.
    Je suis perdue et déçue !
    Est-ce que quelqu’un peut m’aider ?
    Merci d’avance

  11. Bonjour,
    Je pratique la classe virtuelle depuis le début du confinement avec la volonté de poursuivre au mieux ma manière d’enseigner les Maths : un cours vivant avec participation orale et écrite des élèves (moitié de classe). J’ai donc pour l’instant donner accès au tableau à tous les élèves : aucun problème. Ce matin le tableau a été effacé intégralement à trois reprises alors que nous approchions de la fin de l’exercice (donc tableau rempli!). Est-il possible de ne donner accès au tableau qu’à un ou deux élèves temporairement?
    Est-ce un piratage?
    Merci pour votre aide (en lisant vos messages je me sens quand même moi seule!)

    1. Bonjour Isabelle,
      Vous pouvez donner à vos élèves des droits de ‘présentateur’, cela leur permettra d’accéder au tableau blanc, à l’audio, à la vidéo et de déposer et présenter des documents.
      Bien cordialement,
      Jacques

Répondre à Laforge Marie-Pierre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.