Référents numériques

1 – Le numérique éducatif dans l’académie

Le numérique éducatif regroupe 4 notions différentes qui se complètent. En effet, c’est à la fois :

  • Un levier au services des apprentissages ;
  • Un ensemble de compétences spécifiques ;
  • Un déclencheur de nouvelles modalités de travail, de relation et d’apprentissage ;
  • Une culture qui traverse toute la société.

La DANE a pour mission d’animer les réseaux des différents acteurs qui interviennent sur le champs du numérique éducatif dans l’académie pour soutenir l’action de chacun et développer ces 4 piliers. Les Référents pour les Ressources et Usages Pédagogiques Numériques (RUPN) sont des relais indispensables pour faire vivre cette politique au sein de chaque établissement du second degré.

2 – Des missions multiples

La mission de Référent pour les Ressources et Usages Pédagogiques Numériques (RUPN) va traverser ces différentes piliers et se concrétiser au quotidien dans un ensemble d’actions très diverses présentées ci-après.

a) Accompagner l’équipe éducative

  • Accompagner l’équipe éducative dans le développement des pratiques pédagogiques intégrant des ressources numériques et/ou des outils informatiques ;
  • Favoriser l’émergence et participer à l’élaboration de projets pédagogiques intégrant l’une ou l’autre des facettes du numérique éducatif ;
  • Proposer à l’équipe éducative des sessions de prise en main des outils et ressources de l’établissement ou de l’académie.

b) Conseiller le chef d’établissement

  • Participer, auprès du chef d’établissement, à la définition et au pilotage du numérique éducatif dans le cadre du conseil pédagogique et de la commission numérique de l’établissement ;
  • Accompagner le chef d’établissement dans les demandes d’équipement auprès de la collectivité de rattachement et leur éventuelle priorisation ;

c) Gérer les outils

  • Assurer le lien avec la collectivité pour tout ce qui touche au réseau et au matériel informatique de l’établissement ;
  • Assurer la remontée des tickets d’incidents à destination des prestataires de l’établissement ;
  • Animer le comité de rédaction du site web de l’établissement ;
  • Administrer les services en ligne de l’établissement (site internet, environnement numérique de travail, plateforme de e-éducation, etc.)

Sous la responsabilité de la collectivité et selon les conventions locales, il peut être envisagé que le RUPN puisse :

  • Administrer l’interface pédagogique du serveur AMON ;
  • Importer et créer les comptes utilisateurs sur le serveur pédagogique ;
  • Déployer des applications sur les équipements mobiles pédagogiques (tablettes par exemple) ;
  • Créer des comptes wifi invité ;

d) Communiquer

  • Relayer dans l’établissement les informations communiquées par le réseau académique d’accompagnement de la DANE ;
  • Informer l’équipe éducative des outils et ressources disponibles dans l’établissement ;
  • Orienter les enseignants vers les formations adaptées à leurs besoins (la catalogue de la DANE est accessible ici : http://dane.ac-dijon.fr/formations/plan-academique-de-formation/) ;
  • Valoriser au niveau de l’établissement et de l’académie les usages et projets intégrant le numérique éducatif ;

e) Se former

  • Mener une veille à la fois technologique, documentaire et réglementaire en lien avec les structures d’accompagnement académiques : le blog de la DANE, sa newsletter et son compte twitter @dane_dijon peuvent aider à cette mission ;
  • Suivre l’activité sur la liste de diffusion de la DANE sur l’espace collaboratif M@gistère ;
  • Participer aux formations et aux animations proposées par la DANE.

3 – L’organisation locale

a) Un travail en équipe

Afin d’assurer ces missions sur la durée, il serait souhaitable pour l’établissement d’identifier plusieurs enseignants qui se partagent la mission de RUPN. Une telle organisation permet d’assurer un continuum en cas de mutation et d’évolution personnelle de la situation d’un des enseignants. Afin de s’assurer que toutes les missions sont bien couvertes, il est alors demandé d’expliciter la répartition des tâches (répartition temporelle, par mission, …).

Vous trouverez ci-après une liste des missions à assumer et quelques préconisations pour l’organisation locale. Un même enseignant peut assumer plusieurs missions.

Mission

Organisation proposée

Accompagner l’équipe pédagogique Un ou plusieurs enseignants, répartition temporelle sur la semaine ou par projet accompagné
Conseiller le chef d’établissement Collégiale ou répartition par dossier
Communiquer 1 référent contact pour la DANE
Se former Tous les acteurs identifiés
Gérer les outils (par ordre de priorité)
– Lien avec collectivité 1 référent contact
– Remontée des tickets de dysfonctionnement
– interface pédagogique AMON (selon collectivité)
– Gestion des comptes utilisateurs (selon collectivité)
– ‘Administrer’ les tablettes 1 ou plusieurs référents, selon le nombre de tablettes
– ENT 1 administrateur
1 référent usages
– Administrer les services pédagogiques (BRNEDU, pearltrees, …) 1 référent par service
– Animation du site web 1 référent

La liste des actions autorisées par la collectivité sur le matériel ou le réseau pédagogique doit être clairement définie et des fiches de procédures validées par la collectivités doivent être mises à disposition des référents. Peuvent entrer dans cette catégorie : l’intégration de nouveaux comptes utilisateurs (arrivée d’un nouvel élève en cours d’année), la création de comptes wifi invité, la gestion des profils utilisateurs, la gestion des tablettes, …

b) Les moyens mis à disposition

Dans le cadre de ces missions, l’établissement peut mettre à disposition du (des) RUPN les moyens suivants

  • un téléphone (si c’est possible et nécessaire) ;
  • du matériel spécifique (tableau d’affichage, carnet de demandes d’intervention, serveur de tickets d’assistance, …) ;
  • un bureau.

c) La reconnaissance de la mission

Il est important de reconnaître le travail réalisé par les personnes qui assument ces missions à la hauteur de leur investissement. Pour cela, plusieurs leviers peuvent être actionnés :

  1. Des IMP : le texte officiel qui régit ces missions précise que la reconnaissance financière évolue de 1 250 € à 3 750 € en fonction de la charge effective de travail et du niveau d’expertise requis.
  2. L’association systématique des RUPN aux projets ‘numérique éducatif’ de l’établissement : la participation à un projet innovant avec des collègues est stimulante et appréciée par l’ensemble des RUPN.
  3. Des points d’étapes réguliers (au moins un par an) : prendre du temps avec les RUPN pour les écouter et comprendre le quotidien de leurs missions, les difficultés qu’ils rencontrent, l’organisation qu’ils mettent en place est stimulant et peut aider à définir des pistes de progrès pour l’avenir.
  4. Une mention de la mission dans le dossier professionnel : i-prof permet de mentionner les compétences particulières des enseignants dans l’onglet Formations et compétences. Chaque RUPN peut renseigner la compétence – TICE en précisant les grandes lignes de ses missions et la durée pendant laquelle il les a assumé. En parallèle, la DANE de Dijon travaille à mettre en place un badge numérique pour permettre de valoriser cet engagement plus largement que dans le dossier i-prof.

4 – L’accompagnement de la DANE

Pour aider les référents dans leurs différentes missions la DANE de Dijon propose :

  • Un accompagnement pour la relation partenariale avec les collectivités ;
  • Des formations proposées au PAF mais aussi en réponse à des demandes d’initiatives locales ;
  • Un accompagnement de proximité pour des projets portés en partenariat avec les collectivités ;
  • Des projets portés en propre pour les classes : Tw’haïku, Blogue ton école, webdiff (en partenariat avec les DSDEN et CANOPE) ;
  • Un accompagnement technique pour les missions sur des serveurs informatiques (IACA, KoXo, AMON, …)
  • Une rencontre annuelle des référents pour échanger entre pairs et avancer collectivement sur les sujets du moment ;
  • Une rencontre annuelle dans l’établissement, avec le chef d’établissement pour faire le point sur le numérique éducatif dans l’établissement (projets menés, difficultés rencontrées, perspectives).
  • Une classe virtuelle annuelle en fin d’année scolaire pour faire le point sur les missions et leur condition de réalisation ;
  • Un blog, une newsletter et un compte twitter pour se tenir informé sur l’actualité du numérique éducatif dans l’académie et au niveau national ;

Tous ces éléments qui permettent de définir la mission du RUPN dans l’établissement sont repris dans le document d’accompagnement de la lettre de mission des RUPN. Vous trouverez ci-dessous les liens vers les différents documents.